4 Mai

L’illustration, le retour du coup de crayon

Nature, humoristique ou pédago… c’est le retour du dessin illustratif dans la communication. Ce traité graphique, qui consiste à « croquer », plutôt qu’à représenter, ouvre un champ d’expression infini.

Faisant appel à notre âme d’enfant, ces jolis dessins ne sont pas innocents… ils s’avèrent aussi redoutablement efficaces pour définir un territoire de marque personnel et attractif.

À l’heure du numérique, le traité illustratif, c’est le retour au graphisme «artisanal », selon la définition officielle  :

«  On entend par produits artisanaux les produits fabriqués par des artisans, soit entièrement à la main, soit à l’aide d’outils à main ou même de moyens mécaniques pourvu que la contribution manuelle directe de l’artisan demeure la composante la plus importante du produit fini. (Symposium UNESCO/CCI « L’artisanat et le marché mondial : commerce et codifications douanières » – Manille, 6-8 octobre 1997)

 

Le retour du « fait main »

Sans vouloir remonter à l’homme des cavernes, l’illustration nous renvoie à une époque nostalgique, où l’infographie n’existait pas encore… Elle peut amener alors un côté irrésistiblement rétro… ou tout simplement plus authentique. Dans la jungle de la communication, c’est le retour à un travail réalisé « à la main ».

 

La main de l’homme

Si aujourd’hui la plupart des illustrations sont réalisées en partie sur ordinateur, l’illustration nécessite un coup de crayon manuel… Derrière ce trait, une main… et derrière cette main… un homme ou une femme ! Le traité illustratif ramène définitivement une dimension humaine, à contre-pied des images de synthèse ou des banques de photos .

Entre émotion et imaginaire

L’illustration cherche l’évocation et non la retranscription de la réalité. Comme dans les livres d’enfants, le monde imaginaire ainsi créé fait appel à l’émotion plutôt qu’au rationnel. Cela créer un lien affectif qui touche et séduit spontanément.

Galet_Bio_PdT_Ca_52a5998d96c9d

 

Mieux que des longs discours

L’illustration peut être également utilisée pour faire passer une information complexe de manière plus accessible. C’est l’alternative idéale à un discours rébarbatif ou trop technique.

 

 

Un art unique

Parce qu’un trait de crayon est non reproductible… rien de plus personnel qu’une illustration ! À chacun  sa « patte »…

L’illustration est particulièrement adaptée aux marchés biologiques et naturels voulant à la fois se différencier des codes de la grande consommation et ramener des valeurs d’authenticité et d’humanité. Cela peut aussi permettre de privilégier des discours simples et spontanés, plutôt que descriptifs et techniques sur les formules ou le mode de production.

Dans cet univers, ce parti pris graphique est déjà répandu… et identifié comme un code des produits « alternatifs ». Mais des marques d’envergure s’y intéressent déjà, surfant sur cette tendance. Attention à donc bien travailler son univers et son discours pour se démarquer de manière (im)pertinente !

Tous les exemples cités dans cet article sont 100% bio et locaux.